Même nos athlètes les mieux entraînés n'auraient physiquement aucune chance contre nos ancêtres

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Même nos athlètes les mieux entraînés n'auraient physiquement aucune chance contre nos ancêtres

Message par Merl1 le Sam 3 Mai - 14:46

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Si vous tombiez sur un de vos ancêtres ayant vécu il y a plusieurs millénaires, ce dernier vous surpasserait physiquement sur n'importe quel plan. Un groupe de scientifiques est arrivé à cette conclusion sur base d'enquêtes récentes sur la détérioration musculo-squelettique de l'homme.

« Même nos athlètes les plus entraînés feraient pâle figure contre nos ancêtres », affirme le Docteur Colin Shaw, du Phenotypic Adaptability, Variation and Evolution Research Group de l'université de Cambridge.

Alison Macintosh, collègue de Shaw, a comparé les os humains des millénaires passés et en a conclu que la musculature et la mobilité de l'homme moyen ont sérieusement reculé depuis le passage de sociétés nomades à des sociétés d'agriculteurs.

Les hommes sont devenus plus passifs suite au progrès technologique et à une spécialisation poussée. L’homme actuel est plus sédentaire que jamais et son ossature reflète la baisse dramatique de son activité physique. Un regrettable effet secondaire de cette tendance est l'augmentation problématique de l'ostéoporose, de l'obésité et de bon nombre d'autres maladies et affections.

Selon le Docteur Loren Cordain, professeur émérite auprès de la Colorado State University, nous ne devons pas « nous inspirer des habitudes alimentaires et des modèles d'activité physique des anciens agriculteurs, mais de ceux de nos ancêtres chasseurs-cueilleurs qui représentent la norme pour l’espèce et le génome humains ». Ce point de vue est pour lui et d'autres, la base de la diète paléolithique basée sur l'alimentation supposée de nos ancêtres pendant une période allant d'il y a 2,5 millions d'années à 10.000 ans. Ce régime se compose principalement de poissons, de viande d'animaux qui se sont nourris d'herbes, de légumes, de fruits, de racines et de noix.

Les chasseurs ayant vécu dans la période allant d'il y a 30.000 à il y a 150.000 ans avaient l'habitude de parcourir des distances extrêmes en transportant toutes sortes de charges. « Les gens d'alors étaient beaucoup plus en forme physique que les coureurs actuels de longues distances. Il s’agissait de vrais monstres en comparaison avec l'époque actuelle. Ce que vous voyez maintenant est vraiment très pathétique », ajoute Shaw.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Féminin Messages : 917
$ : 0

Voir le profil de l'utilisateur http://royalisme.merl1.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même nos athlètes les mieux entraînés n'auraient physiquement aucune chance contre nos ancêtres

Message par Maître du jeu le Sam 3 Mai - 15:40

C'est normal, il y a une transmission des capacités physiques aux capacité intellectuelles. Il y a 5000, 10.000 ou 150.000 ans les hommes et les femmes qui arrivaient à l'âge adulte était des forces de la nature, et continuaient leur consolidation musculaire par les activités de chasses, puis plus tard agricoles.
Aujourd'hui la référence est l'aptitude à capitaliser le l'argent, cela passe par une activité intellectuelle de plus en plus pointue.
avatar

Féminin Messages : 134
$ : 60

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum