Flag Counter

Ces Juifs de France qui ont collaboré.

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ces Juifs de France qui ont collaboré.

Message par Briard le Dim 6 Avr - 20:40

« Ce sont surtout des Juifs assimilés
et très attachés à leur citoyenneté française
qui vont mettre le doigt dans l’engrenage
d’une collaboration avec les autorités de Vichy »



(d’après l’avant-propos de Jean-Claude Valla publié dans son livre Ces Juifs de France qui ont collaboré, « Cahiers Libres d’Histoire n°8 », éditions Dualpha).



Des Juifs ont-ils réellement collaboré durant la IIe Guerre mondiale?

Les sionistes ont flirté avec l’antisémitisme qu’ils considéraient volontiers comme leur meilleur allié contre l’assimilationnisme. Dans un discours prononcé en 1960 à l’ouverture du Congrès juif mondial, le Dr Nahum Goldmann, son président, semblait encore regretter que « la disparition de l’antisémitisme classique » ait eu « un effet très fâcheux » sur le comportement des Juifs. Pourtant, ce sont surtout des Juifs assimilés et très attachés à leur citoyenneté française qui vont mettre le doigt dans l’engrenage d’une collaboration avec les autorités de Vichy et, en zone occupée, avec le service antijuif de la SIPO-SD.



Paradoxalement, des antisémites ont choisi la Résistance ou la France libre ?


Oui, tandis que des Juifs ont reconnu la légitimité du gouvernement de Vichy et fait preuve d’une totale loyauté à l’égard du Maréchal. Il s’en est même trouvé quelques-uns, comme Kadmi Cohen, pour collaborer avec le Commissariat général aux Questions juives et apporter une contribution à la législation antisémite, en attendant que soient réunies les conditions d’un retour en Palestine. Kadmi Cohen était un sioniste intégral, parfaitement logique avec lui-même.




Une large part de ce cahier est précisément consacrée à l’Union générale des israélites de France (UGIF) ?


C'est un organisme où des Juifs ont accepté, bon gré mal gré, d’exercer des responsabilités. Les lecteurs ne seront pas surpris que Jean-Claude Valla se soit abstenu de tout manichéisme pour étudier un sujet aussi complexe. Il aurait pu reprendre à son compte les graves accusations portées contre les dirigeants de l’UGIF par Maurice Rajsfus dans plusieurs de ses livres et relancer ainsi la polémique. Fils de déportés juifs, Rajsfus n’était pas suspect d’antisémitisme. S’il avait mis les pieds dans le plat, c’était sûrement à bon escient.




Ces Juifs qui ont collaboré ont-ils été inquiétés à la fin de la guerre ?

Aucun rapport avec les condamnations qui ont frappé les goyim engagés dans le même combat. Combien de Français qui n’étaient pas de confession ou de culture israélite ont été fusillés, abattus comme des chiens, lourdement sanctionnés ou mis au ban de la société pour avoir voulu, eux aussi, ruser avec l’ennemi et sauver ce qui pouvait l’être ? Or, à l’exception de Joseph Joinovici qui a bénéficié d’un traitement de faveur et d’un supplétif de la Gestapo, moins chanceux, qui a été condamné à mort et exécuté, aucun Juif suspecté de collaboration n’a été traduit devant la justice. Ce sont des jurys d’honneur mis en place par le Conseil représentatif des Juifs de France qui ont jugé les suspects en catimini et les ont systématiquement acquittés. Ainsi furent soustraits aux lois communes de la République les ressortissants d’une communauté qui ne cesse d’en invoquer les mânes.





Jean-Claude Valla, (1944-2010) a été le premier directeur de la rédaction du Figaro Magazine et l’auteur de nombreux livres d’histoire. De même, il fut le directeur de Magazine Hebdo (1983-1985) avant de diriger La Lettre de Magazine Hebdo. Ancien collaborateur d’Historia, d’Historama, du Miroir de l’histoire et d’Enquête sur l’histoire, il collaborait depuis 2002 à la Nouvelle Revue d’Histoire de Dominique Venner. Il fut président d’honneur du Comité français des fils et filles de victimes des bombardements de la IIe Guerre mondiale (2001-2005).

Ses « Cahiers Libres d’Histoire ont, dès leur parution, rencontrés un énorme succès qui ne se dément pas et sont sans cesse réédités.[/color]
avatar

Briard
Féminin Messages : 2137
$ : 0

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces Juifs de France qui ont collaboré.

Message par GIBET le Lun 7 Avr - 1:14

Comme je l'ai dit ailleurs, je pense effectivement cher Briard que tout recto à un verso. C'est inhérent à notre univers géométrique. Malheureusement le recto ignore souvent ce que fait son verso. Pourtant il ne peut pas être sans lui.
Malgré tout les rectos ne se justifient pas par rapport à leurs versos ...et inversement!

GIBET
avatar

GIBET
Féminin Théocratie
Messages : 2892
$ : 0

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces Juifs de France qui ont collaboré.

Message par everhard le Lun 7 Avr - 5:44

si jamais le livre de Maurice rasfjus intéresse quelqu'un je sais ou le lire en PDF (vu qu'il est introuvable sinon)
avatar

everhard
Féminin Messages : 1488
$ : 0

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces Juifs de France qui ont collaboré.

Message par Briard le Lun 7 Avr - 10:22

Preneur !! MP Merci.  :roll: 
avatar

Briard
Féminin Messages : 2137
$ : 0

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces Juifs de France qui ont collaboré.

Message par clovis_1er le Lun 7 Avr - 10:45

everhard a écrit:si jamais le livre de Maurice rasfjus intéresse quelqu'un je sais ou le lire en PDF (vu qu'il est introuvable sinon)

preneur aussi  :D 
avatar

clovis_1er
Féminin Messages : 330
$ : 0

http://antisocialiste.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces Juifs de France qui ont collaboré.

Message par everhard le Lun 7 Avr - 10:47

ok je recherche ça et je vous le donne.

je les imprimer mais j'ai pas encore tout lu.
avatar

everhard
Féminin Messages : 1488
$ : 0

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces Juifs de France qui ont collaboré.

Message par clovis_1er le Lun 7 Avr - 11:47

everhard a écrit:ok je recherche ça et je vous le donne.

je les imprimer mais j'ai pas encore tout lu.

merci :)

on ne lit jamais assez  :français: 
avatar

clovis_1er
Féminin Messages : 330
$ : 0

http://antisocialiste.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces Juifs de France qui ont collaboré.

Message par everhard le Lun 7 Avr - 14:21

lol bah en version imprimer c'est chiant lol
avatar

everhard
Féminin Messages : 1488
$ : 0

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces Juifs de France qui ont collaboré.

Message par Spartakus le Lun 7 Avr - 15:28

everhard a écrit:si jamais le livre de Maurice rasfjus intéresse quelqu'un je sais ou le lire en PDF (vu qu'il est introuvable sinon)
Je l'ai en PDF, c'est de la dynamite ce truc. :D
avatar

Spartakus
Féminin Despotisme éclairé
Messages : 2027
$ : 0

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces Juifs de France qui ont collaboré.

Message par everhard le Lun 7 Avr - 15:42

Spartakus a écrit:
everhard a écrit:si jamais le livre de Maurice rasfjus intéresse quelqu'un je sais ou le lire en PDF (vu qu'il est introuvable sinon)
Je l'ai en PDF, c'est de la dynamite ce truc. :D

je l'ai pas fini mais oui ce que j'ai lu ça fait mal au rectum de certains
avatar

everhard
Féminin Messages : 1488
$ : 0

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces Juifs de France qui ont collaboré.

Message par Invité le Lun 21 Juil - 17:24

everhard a écrit:
Spartakus a écrit:
everhard a écrit:si jamais le livre de Maurice rasfjus intéresse quelqu'un je sais ou le lire en PDF (vu qu'il est introuvable sinon)
Je l'ai en PDF, c'est de la dynamite ce truc. :D

je l'ai pas fini mais oui ce que j'ai lu ça fait mal au rectum de certains

Briard pourquoi tu fais des copiés/collés ?
serais-tu incapable d'avoir des avis perso ?
Gibet ne t'as rien dit là-dessus ?  :shock: 

Pour ce qui concerne les "juifs bruns", seuls les ignares incultes ne veulent pas savoir.

Parlons par exemple de la position de nos politiques concernant la rafle du Vel'Hiv
le 16 juillet 1942
.

 


On a beaucoup commenté le discours prononcé le 16 juillet par François Hollande
lors des commémorations du 70ème anniversaire de la rafle du Vel'd'Hiv
et notamment la phrase suivante:

"La vérité,c'est que ce crime fut commis en France, par la France"

(le texte intégral du discours peut être consulté à l'adresse suivante):  :study:
http://jssnews.com/2012/07/22/hollandehistorique/

Reconnaissance de la responsabilité de la France ? Absolument pas.

Car peu après,le Président a ajouté:  :study:

"Mais la vérité,c'est aussi que le crime du Vel d'Hiv fut commis contre la France,
contre ses valeurs,contre ses principes,contre son idéal (...)
L'honneur de la France était incarné par le général de Gaulle qui s'était dressé
le 18 juin 1940 pour continuer le combat.
L'honneur de la France était défendu par la Résistance,cette armée des ombres
qui ne se résigna pas à la honte et à la défaite
."
   

On en revient donc au message selon lequel le "crime" du Vel'd'Hiv' a été commis
par une autorité de fait (celle du maréchal Pétain) qui représentait l'anti-France.
La seule vraie France,c'est-à-dire la République,ses principes et ses "valeurs"
était incarnée au-delà des mers par le général de Gaulle et elle continuait
la guerre avec son armée formée de Résistants.

Cette France,elle reste sans tache.

Mais alors,pourquoi cette phrase selon laquelle
"ce crime fut commis (...) par la France" ?

La raison de cette contradiction est simple:

elle sert à justifier les "réparations" versées aux juifs par l'Etat,
car si la France était innocente,
elle n'aurait aucune raison de dédommager les victimes
.

Il fallait donc une condamnation minimale...




Une page "occultée" par les falsificateurs de l'Histoire.
   :roll:  




Récemment, le journaliste Guillaume Durand tentait péniblement d’expliquer,
sur l’antenne de Radio Classique, que si Michel Drucker refusait de recevoir
une personnalité de la droite nationale dans son émission dominicale,
c’est parce que ses parents avaient été déportés dans les camps
de concentration allemands
.

Il est vrai qu’Abraham, le père du très communautaire Michel Drucker,
a séjourné dans un camp de concentration… en tant que collabo des nazis !

« Abraham Drucker était médecin-chef a Drancy
pendant l’occupation allemande
.
Il était d’une aide considérable aux nazis puisqu’il avait pour travail
de distinguer les juifs des autres.
Il permit ainsi l’arrestation de nombreux juifs qui furent envoyés
dans les camps de la mort.
Les comptes bancaires de la famille Drucker furent saisis après la libération
et Abraham Drucker fut obligé de témoigner et désigner les SS
avec qui il collaborait
. »
(F&D N° 109 15 au 30 avril 2001)

Voici un petit « complément d’enquête » avec cet article décapant
d’Henri de Fersan (tiré de son défunt blog) :

« DRANCY : LA MEMOIRE HEMIPLEGIQUE »
 :study:


Le procès par contumace de l’officier SS Aloïs Brunner, probablement décédé,
a été l’occasion pour les boutiquiers de la mémoire de vaticiner
sur les heures les plus sombres de leur histoire.

Ils veulent qu’on parle de Drancy ?

Et bien, parlons de Drancy…

Parlons de ces juifs qui collaborèrent avec les nazis.
Le camp de Drancy était largement autogéré par les Juifs.

Ouvert en 1941, il servait de base de transfert dans le cadre de la Solution Finale
(déportation des Juifs en Pologne suite à la publication par Theodore Kaufman
d’un livre exigeant le génocide des Allemands).
Sur 67.000 Juifs qui y transitèrent, seuls 8.500 étaient Français.

Ce camp eut sept dirigeants :

Asken, Max Blanor, François Montel, Georges Kohn, Robert Félix Blum,
Georges Schmidt, Oscar Reich et Emmanuel Langberg.

Le 24 octobre 1942, une police juive interne est créée,
surnommée la « Gestapolak » en raison de son recrutement ashkénaze.

Parlons d’Abraham Drucker (père de Michel), médecin chef qui assista Brunner
dans sa rafle des Juifs de l’ancienne zone libre.

Parlons de Jankel Jouffa, père de Yves Jouffa
de la Ligue des Droits de l’Homme,
qui participa à cette « police » comme chef d’escalier..

Parlons de l’UGIF qui mis dans sa poche les 750 millions volés aux Juifs
et qui dorment probablement dans les caisses du CRIF,
ce qui fait qu’avec les réparations,c’est le goy qui va payer l’argent volé
par les Juifs aux Juifs, comme il paya, en lieu et place des Juifs,
le milliard d’indemnités exigé par les Allemands aux Israélites
suite aux attentats contre la Wehrmacht
.

Drancy, en 1944, fut à nouveau transformé en camp de concentration.
A la différence près qu’y furent parqués tout ceux dont le régime gaulchévique
voulait se débarrasser.
Ce n’était plus un KL mais un Goulag, ce qui explique pourquoi Drancy I
bénéficie d’une mémoire nickelée et que Drancy II « n’existe pas »

La preuve de ce déni de mémoire :  :study:

- les photos de Drancy I illustrant les livres d’histoire ont été prises
en août 1944 à Drancy II !

On va leur en donner, de la mémoire.

Parlons de cette fillette de treize ans, fille de présumés « collabos »
qui fut violée collectivement sous les yeux de ses parents
par une bande d’ordures à brassard FTP(pléonasme).

Parlons des colis de la Croix Rouge pillés par les FTP
(habitude communiste, l’Arbeitstatistik faisait pareil à Buchenwald).

Parlons des tortures infligés aux prisonniers
(et aux prisonnières)
dont René Château donne une pâle idée dans son livre L’Age de Caïn.



Deux chiffres, deux chiffres seulement :

Français exécutés par les Allemands de 1940 à 1944 :

- 29.775.


Français exécutés par les gaulcheviques
en six mois :

-  97.000… ( 3 fois plus !!)

Le devoir de mémoire, pourquoi pas.
Mais toute la mémoire !

L’heure est venue pour les puissants de faire repentance.
Dans le cas contraire, nous serons dans l’obligation de constater que pour eux,
l’égalité n’existe pas…





Source :     :study:    

http://www.contre-info.com/concernant-le-terrible-passe-de-la-famille-drucker




"David Cole explose le mensonge
de la chambre à gaz à Auchwitz".



C'est un documentaire qui devrait vous faire tomber à la renverse, c'est limpide,
c'est presque beau,ce David Cole démonte méthodiquement cette histoire
de chambre à gaz à Auchwitz
, vous devez absolument voir ce doc,
que vous croyez ou pas à l'extermination massive des juifs par le gaz,
cette vidéo est une pépite, elle pose de très sérieuses questions, le » grand professeur » Piper Franciszek est assez mal à l'aise et s'embrouille dans ses explications.
Notez que ce professeur admet qu'il y a beaucoup plus de trace de zyklon B
dans les baraquements traités pour assainir ces bâtiments que dans les chambres à gaz,
il explique cela en disant que le traitement pour assainir les baraquements durait 24H
alors que le zyklon B était utilisé pendant 20 mn UNE FOIS par jour pour les gazages
d'êtres humains, ce qui est en totale opposition avec les dire des » témoins »
et de Höss (chef du camp)
qui affirmaient que les chambres à gaz fonctionnaient toute la journée.....

Sachez également que suite aux pressions phénoménales à l'encontre de David Cole
et sa famille, il a répudié son travail, mais le bien a été fait, quand vous démontrez que 2+2=4
,
vous avez beau dire que vous regrettez, c'est trop tard,
la démonstration reste la même....



* David Cole est juif




Dernière édition par Providence le Mar 22 Juil - 17:05, édité 2 fois
avatar

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces Juifs de France qui ont collaboré.

Message par Merl1 le Lun 21 Juil - 21:43

everhard a écrit:si jamais le livre de Maurice rasfjus intéresse quelqu'un je sais ou le lire en PDF (vu qu'il est introuvable sinon)

La version que j'ai n'est pas très pratique sur mon téléphone. Je suis preneur de votre lien (si c'est pas le même...)
Pour les curieux il commence par deux citations :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar

Merl1
Féminin Messages : 918
$ : 0

http://royalisme.merl1.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces Juifs de France qui ont collaboré.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum