La télé rend con ...ou ils le sont avant?

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La télé rend con ...ou ils le sont avant?

Message par GIBET le Mar 29 Juil - 13:39

Il a déjà acheté les chaînes. Thierry Olive, révélé par L’Amour est dans le pré, est aujourd’hui poursuivi en justice pour tromperie. S’il est condamné, l’agriculteur se dit prêt à entamer une grève de la faim et à s’enchaîner à la Tour Eiffel.

source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En quelques épisodes, Thierry Olive est devenu la coqueluche de la septième saison de L’Amour est dans le pré sur M6. Une émission qui lui avait permis de rencontrer Annie, avec qui il s’est marié l’an dernier sous les flashs des photographes. Mais aujourd’hui, Thierry Olive ne rigole plus. Il a rendez-vous ce mercredi 28 août devant le tribunal correctionnel de Coutance, dans la Manche, après qu’un agriculteur a porté plainte auprès des services de la répression des fraudes pour tromperie sur la marchandise : ce dernier lui reproche de lui avoir vendu « un veau présenté comme un animal à viande alors qu’il s’agissait d’un animal laitier » a-t-il expliqué à La Manche libre.

« Cette histoire est due à la jalousie de mon succès »
Des faits qui remontent à 2010, mais qui, pour Thierry Olive, sont la conséquence de sa médiatisation et de la notoriété qui en a découlé. « Cette histoire est due à la jalousie de mon succès » a-t-il confié au Parisien. « Si erreur il y a, elle ne vient pas de moi. Je n’y peux rien si des milliers de personnes viennent à mon mariage et aux séances de dédicace. Beaucoup de candidats à L’amour est dans le pré m’avaient dit que je serai contrôlé… je l’ai été » a-t-il ajouté.

« Les gens qui m’apprécient m’apporteront de l’eau »
Mais Thierry ne compte pas se laisser faire. Il a d’ailleurs prévenu : « Si je suis condamné, je viendrai à Paris pour m’enchaîner à la Dame de fer, je ferai une grève de la faim, et les gens qui m’apprécient m’apporteront de l’eau ». Pour preuve, il a déjà acheté six chaînes de 4 mètres de long. L’agriculteur a même tenté de joindre par téléphone ce mardi Stéphane Le Foll, le ministre de l’Agriculture. Sans succès. « Je veux que Stéphane Le Foll sache que, si je suis condamné, je n’en resterai pas là » a assuré Thierry Olive, qui semble déterminé.
avatar
Féminin Théocratie
Messages : 2894
$ : 0

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La télé rend con ...ou ils le sont avant?

Message par Merl1 le Mar 29 Juil - 15:37


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Féminin Messages : 917
$ : 0

Voir le profil de l'utilisateur http://royalisme.merl1.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La télé rend con ...ou ils le sont avant?

Message par GIBET le Mer 30 Juil - 9:32

On dirait un roman de capes et d'épées ...à moins que ce soit du sabre japonais ?
Un "bon arien " qu'il dit...tout est politique à la campagne! :D: 
(entre nous ils n'ont pas vu les paysans avec les gendarmes dans le pays du Trégor...c'est aut'chose!!)
GIBET
avatar
Féminin Théocratie
Messages : 2894
$ : 0

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La télé rend con ...ou ils le sont avant?

Message par Merl1 le Mer 30 Juil - 13:54

J'ai grandis à la frontière du Trégor et du Léon, à l'époque c'était un peu deux mondes différents...Pourtant c'était il y a pas si longtemps...
avatar
Féminin Messages : 917
$ : 0

Voir le profil de l'utilisateur http://royalisme.merl1.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La télé rend con ...ou ils le sont avant?

Message par GIBET le Jeu 31 Juil - 1:20

Tréguier une bien belle ville pleine d'Histoire ...et d'histoires!

Pour l'humour :

Les querelles entre "laïcs" et "catholiques" au début du XXe siècle
Si [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] chante "Le clocher de Tréguier en 1900, les premières années du XXe siècle vont voir cléricaux et laïcs s'opposer vivement à Tréguier.
La [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a d'importantes conséquences à Tréguier, entraînant la fermeture des écoles congréganistes. Une École supérieure de filles est créée en [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et une de garçons en [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], ancêtre de l'actuel lycée. La [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] provoque dans cette ville de violentes émeutes ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]) : l'inventaire des biens du Petit Séminaire est à cet effet conduit sous la direction du sous-préfet protégé par cinq brigades de gendarmerie et de quelques soldats et aura pour conséquence immédiate l'expulsion des enseignants qui trouveront refuge au collège Saint Joseph de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
En 1903, une violente controverse à propos de l'érection de la statue d'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] dans la ville de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] éclate à Tréguier. Le projet émane d'un groupe républicain "Les Bretons de Paris" et ne convainc pas immédiatement la municipalité car de son vivant [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] était fort mal vu par une bonne partie de la population de la ville, mais la décision est finalement prise par le Conseil municipal le 30 août [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], rencontrant aussitôt la vive opposition des milieux conservateurs et de Mgr Fallières, évêque de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. De proche en proche les surenchères verbales, l’obscurantisme et l’intransigeance des parties en présence vont transformer le projet d’éloge littéraire en une ardente offensive républicaine destinée à réduire l’influence cléricale. La statue entérine en effet un authentique hommage à la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], au philosophe de la Raison et de la Science, à l'auteur de "La Vie de Jésus", honni par l’Église. Le 13 septembre 1903, le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] vient en personne inaugurer la statue et prononce un discours.
Les catholiques de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] protestent ("Cœur de Jésus, sauvez la France, et délivrez-nous de M. Renan" récitait-on du vivant de Renan) lancèrent une souscription nationale qui permit la réalisation par les Ateliers Yves Hernot de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] du " Calvaire de protestation " , dit aussi " Calvaire de réparation ", sur les quais de Tréguier.Il fut inauguré en la solennité du [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] de Saint Yves le 19 mai [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] par l'archevêque de Rennes, le cardinal [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. On peut lire sur le socle, en breton et latin, en réponse à Renan, la parole du centurion romain au pied de la croix, rapportée par les [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] : " Cet homme était vraiment le Fils de Dieu." Ce calvaire symbolise l'église [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] triomphante du XIXe siècle confrontée aux [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] de la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].


Saint Pol de Léon c'est autre chose effectivement:

La Révolution amène la Chouannerie dans la région, une guerre civile qui oppose républicains et royalistes. Leur évêque, Mgr de La Marche, ancien officier de cavalerie, leur donne l'exemple et renvoie, sans décacheter, le décret de l'Assemblée qui supprimait son évêché. Mais il est obligé d'émigrer à Londres avec l'arrivée d'un agent (M. Floch) destiné à contrôler l'agitation. Auparavant, une révolte paysanne a lieu contre la levée en masse d'hommes pour l'armée révolutionnaire française, appelée combat de Saint-Pol-de-Léon, suivie de la bataille de Kerguidu. La petite ville est un des grands centres de l'insurrection de 1793 (19 et 23 mars) mais est tenue en échec par les républicains et paye une lourde répression (commune désarmée, cloches des églises descendues, amendes, paysans guillotinés).
Saint-Pol-de-Léon en 1844.jpg

À la Révolution, la ville reste partagée en trois zones :

   la cathédrale, l’évêché et les demeures de dignitaires ecclésiastiques forment le pôle épiscopal ;
   le Grand Séminaire, la chapelle du Kreisker et le Collège de Léon deviennent le centre de l’enseignement ;
   la Grand-Rue (l’axe sud/nord de la ville) et les îlots de la vieille ville sont essentiellement réservés à l’artisanat, au commerce et à l’habitation.

Jusqu'à la première moitié du XVIIIe siècle, des couvents s’installent à la périphérie de la ville, confirmant la très ancienne dualité de la capitale du Léon, son caractère à la fois spirituel et rural
En 1890, Saint-Pol-de-Léon devient le plus important exportateur de légumes de France20. La culture intensive en pays de Léon est favorisée par un sol inépuisable et un climat tiédi par la pointe extrême d'une des branches du Gulf Stream. En 1899, Saint-Pol fait partie des dix-huit seules communes du département du Finistère à déjà posséder une société d'assurance mutuelle, forte de 52 adhérents, contre la mortalité des animaux de ferme, qui assure les chevaux et les bêtes à cornes

Pour ma part je me plait dans ces deux régions bretonnes
GIBET
avatar
Féminin Théocratie
Messages : 2894
$ : 0

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La télé rend con ...ou ils le sont avant?

Message par Merl1 le Jeu 31 Juil - 14:53

Mois c'était plus Plounéventer (pour le Léon) et Plougasnou, Plouezoc'h (pour le Tregor) (bourgades de peu d’importance je vous l'accorde) et puis Morlaix au milieu (par contre là c'est discutable).

Une petite curiosité que j'aime beaucoup.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Notre Dame du Mur, appelée aussi Vierge ouvrante de Saint Matthieu

PS :Ah si à Plouezoc'h il y a quand même le cairn de Barnenez, plus vieux monument mégalithique d'Europe continentale...
avatar
Féminin Messages : 917
$ : 0

Voir le profil de l'utilisateur http://royalisme.merl1.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La télé rend con ...ou ils le sont avant?

Message par GIBET le Jeu 31 Juil - 18:09

Je connais bien ce Cairn que j'ai fait visiter de nombreuse fois. De là la vue sur la baie de Morlaix est magnifique.

Il existe dans le Nord Finistère des trésors de petites églises toutes plus superbes les unes que les autres:

L'une des plus belles: La chapelle Notre Dame du Crann à Spezet
Allez -y ce site est à voir: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Une tradition exceptionnelle: Chaque année, lors du pardon de Notre Dame du Crann, une motte de beurre sculptée est offerte à la Vierge. Une procession des statues et des bannières est également organisée de la chapelle à l’église Saint-Pierre. Tous les Spézetois se rassemblent pour perpétuer cette tradition ancestrale.

]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Allez voir aussi Saiont Fiacre au Faouët où l'un des plus beaux jubé polychrome en bois est présenté :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Et à proximité vous pourrez découvrir la légendre de la construction de Sainte Barbe dans un endroit quasi inaccessible

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A la fin du XVe siècle, le cadet des seigneurs de Locmalo, Jean de Toulbodou quitte son manoir de Guidfoss en Plouray pour aller chasser. Alors qu'il se trouve sur les terres de Jean de Boutteville, seigneur du Faouët, il se fait surprendre par un orage d'une rare violence. Les gigantesques rochers qui l'entourent sont frappés par la foudre. Des quartiers de roches se détachent de la paroi verticale. Gagné par une extrême frayeur, Jean de Toulbodou voit sa fin approcher et prie alors Sainte Barbe, ordinairement invoquée pour se protéger du feu et de la foudre. Il lui promet, si elle le sauve, de lui ériger une chapelle en ce lieu. L'orage prend fin soudainement, Jean de Toulbodou est exaucé. Fidèle à sa promesse, il entreprend la construction de cette chapelle le 6 juillet 1489 en cet endroit si exigu. Elle s'achèvera en 1512. On retrouve en inscription gothique la date de commencement sur la console d'une statue placée dans le transept est. La date d'achèvement, quant à elle, figure sur un phylactère tenu par un ange ornant une clé de voûte.
En arrivant sur le site de la chapelle, on découvre le campanile abritant une cloche ayant pour vertu d'éloigner la foudre. Les marches d'un escalier monumental mènent à l'oratoire Saint-Michel puis à un ossuaire encastré dans la roche et enfin à la chapelle.
Celle-ci possède de nombreux pinacles à gargouilles surmontant des contreforts. La tourelle d'escalier hexagonale fait office de clocher. La façade occidentale est ouverte par deux portails composés chacun de deux portes jumelées.
A l'intérieur, on remarque, comme dans l'église Notre-Dame à Kernascléden, une voûte en pierre sur croisées d'ogives, une exception pour l'époque où presque toutes les voûtes étaient en bois. Les armes des Boutteville et des Toulbodou, seigneurs fondateurs, sont présentes sur de nombreux écus de la voûte, ainsi que sur certains vitraux.
Différentes scènes de la vie de Sainte Barbe figurent sur les vitraux du chœur de la chapelle. La tribune, supportée par trois colonnes, était réservée aux seigneurs fondateurs.
Un sentier mène à la fontaine de dévotion. Celle-ci, datant de 1708, est aménagée dans un enclos carré à banc intérieur. Une niche abrite une statue de Sainte Barbe. Selon la légende, les jeunes filles célibataires y jetaient une épingle à tête ronde en tâchant d'atteindre l'orifice percé dans le bassin de la fontaine pour savoir si elles se marieraient dans l’année. En poursuivant sur le sentier, on accède aux berges de l'Ellé.
avatar
Féminin Théocratie
Messages : 2894
$ : 0

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La télé rend con ...ou ils le sont avant?

Message par bous le Ven 15 Aoû - 15:28

gibet : Une tradition exceptionnelle: Chaque année, lors du pardon de Notre Dame du Crann, une motte de beurre sculptée est offerte à la Vierge. Une procession des statues et des bannières est également organisée de la chapelle à l’église Saint-Pierre. Tous les Spézetois se rassemblent pour perpétuer cette tradition ancestrale.

Tu as ta réponse, ils le sont avant (voir ci dessus)
Messages : 5
$ : 0

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La télé rend con ...ou ils le sont avant?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum